Logo-USB

USB : Connecteur universel à ne pas négliger

Smartphones, pc, tablettes, Powerbank, ventilateurs,  lampes, mini frigo, épluche légumes, il n’y a pas un domaine ou  l’acronyme U.S.B soit absent.

En 10 ans ce standard s’est imposé enterrant les rs232, les ports parallèles, firewire et ne rencontrant que quelques concurrents marginaux tels le thunderbolt de la pomme.

Malheureusement ce n’est pas par ce qu’un objet/périphérique porte le fameux logo usb qu’on peu lui faire confiance. Du chargeur qui s’enflamme à la clé usb chinoise qui lâche subitement au bout de trois mois de bon et loyaux services, l’usage montre que l’Eldorado comporte quelques zones dangereuses.

Pourquoi?

Pour comprendre pourquoi la clé Xian Li à 3€ dure moins longtemps que la Kensigton à 16€, il faut revenir à ce qu’est le standard USB et comment il fonctionne. Je vais essayer d’être suffisamment précis pour ne pas dire de conneries mais pas trop pour éviter la migraine.

L’ Universal Sérial Bus (bus de données en série) est né au milieu des années 90 pour raccorder des périphériques de données informatiques à chaud. Il a commencé à se généraliser au début des années 2000 en évoluant de l’USB 1 à l’USB 3 avec une augmentation du débit ( 10 Gbit/s théorique pour le 3) avec la possibilité d’alimenter des périphériques peu gourmand en électricité.

Il comporte tellement d’avantage que presque tous les appareils connectés l’ont adopté. L’un des rares défaut étant le fait qu’il n’est pas symétrique et qu’on passe son temps à le retourner avant de trouver le bons sens à tel point que certains assimile le branchement de ce connecteur à la découverte du mouvement perpétuel.  Les constructeurs ont fini par prendre en compte ce défaut avec la nouvelle version appelée Type C qu’on peu brancher dans un sens ou l’autre sans souci (avec au passage un gain de puissance électrique)

Au niveau électrique l’USB de votre pc délivre 5 v en 100 Milli-Ampère.

Les chargeurs délivrent théoriquement 5 volt pour 500 m.a soit 2.5 watts et  jusqu’à 2,1 A pour les chargeurs de tablettes ou les chargeurs double (10,5 watts)   Malheureusement comme souvent ce sont les données théoriques. Plusieurs choses peuvent faire chuter la tension (volt) et l’intensité (Ampère) et tiennent pour l’essentiel à la qualité des composants.

En effet la taille des fils du câble USB elle même suffit à faire plonger l’intensité. Ce qui explique que certains téléphone ne se chargent pas avec certains câble ou  que leur fonction quick charge ne s’active pas. Il existe plusieurs  « qualité » de câble qui dépendent de leur diamètres portant les dénominations allant de 20 AWG à 28 AWG avec respectivement des diamètres de 0.82 mm2 et 0.32 mm2. Plus il est fin plus la perte en ligne sera importante. Un exemple un câble 26Aw d’un mètre délivrera en fait que 4.73 volts en 500 ma mais seulement 3.88 volts en 2 ampère.  Quand on sait qu’en dessous de 4,3 volts les appareils refusent de se charger on comprend pourquoi un câble low cost n’est pas forcément un bon investissement. Mais n’allez pas croire que plus un câble est cher plus il est de bonne qualité. On trouve des 26 Awg à 15€ et des 22 Awg à 7€ et pour compliquer la tâche l’indication du type de câble est rarement inscrite. Seule indication mais qui n’est pas fiable à 100% le diamètre apparent du câble. Plus il est épais et rigide et plus il y a de chance qu’il soit en 22 awg. Par ailleurs plus un câble est long plus sa résistance augmente et donc la fameuse perte en ligne qui entraine la baisse du voltage. Donc si vous devez acheter un câble low cost essayez de rester aux alentours de 80/90 cm au delà c’est la catastrophe. A l’heure actuelle, presque tous les constructeurs vendent utilisent du 28 awg alors qu’à la fabrication on parle de 0.02 cents de différence de prix entre du 20 et du 28, on se dit qu’il n’y a pas de petit profits…

mes cables

Histoire de confronter la théorie à la réalité j’ai testé deux câbles que j’utilise souvent (au prix d’un bidouillage fatal sur un vieux raccord Usb pour y raccorder le voltmètre). Celui de mon chargeur Sony et un Roll de 80 cm acheté dans une boutique low cost (à 2€) – les résultats sont édifiants  – le Sony  long de 70 cm (dont l’étiquette adhésive portait une référence à 15 sigles où figurait 22Awg délivre 4.88 volts quand je branche le portable et 4,51 volts quand j’y connecte la Galaxy Tab10 du fiston. En revanche le Roll m’a fait un peu peur : 4,71 volts en 500 m.a (ouf) et…3,42 en 2.1 A (aïe…la tablette n’a même pas cligné de l’oeil c est dire..)

Bon ben l’expérience valide la théorie… Mais si avec un câble low cost le pire qui puisse arriver est que l’appareil ne charge pas. Un chargeur de mauvaise qualité peut carrément griller votre appareil ou prendre feu (non je ne plaisante pas.)  J’évoquerais ces charmants risques dans un prochain article sur les chargeurs et les powerbanks.