• Accueil
  • Walking Undead … La vie/La mort, on pourra bientôt faire marche arrière

Walking Undead … La vie/La mort, on pourra bientôt faire marche arrière

Tom | le 08/05/2016

Non classé
71-461-1200x0

Depuis qu’il a conscience de sa propre existence et de sa fin inéluctable, l’homme cherche à lutter contre la mort. Les ancestrales incantations païennes, les espoirs de résurrection et autres réincarnation ont fait places aux expériences scientifiques aussi audacieuses qu’inquiétantes.

Plusieurs sociétés dont Bioquark (dirigée et fondée par le Sergei Paylian ) vont bientôt tenter l’expérience.

Je parle de Bioquark, basée à Philadelphie (usa),  car elle a le savoir faire en biotechnologies et  reçu l’accord des autorités de santé américaines et indiennes pour procéder à une expérience visant à ramener à la vie les patients cliniquement morts.

bacteria-67791

Le projet de Bioquark  baptisé : projet ReAnima consiste à tenter de réanimer 20 patients en état de mort cérébrale et clinique. Les sujets dont l’activité cérébrale, respiratoire et musculaire aura cessé mais dont les autres fonctions vitales seront maintenues opérationnelles par des machines se verront appliquer une méthode de régénération cellulaire employant des cellules souches  (injection dans le cerveau) et des stimulations nerveuses.

Le protocole utilisera des cocktails de peptides (composé d’acides aminés), ainsi que des lasers et de techniques de stimulation nerveuse qui ont prouvé leurs capacités à sortir des patients hors des comas.

L’équipe croit que les cellules-souches du cerveau peuvent être en mesure d’effacer leur histoire et de remettre en marche la vie encore une fois, basée sur leurs tissus environnants – un processus vu dans le règne animal comme les salamandres qui peuvent faire repousser des membres entiers.

L’équipe est partie sur le résultat d’études qui ont détecté une certaine activité électrique et un flux sanguin après la mort des cellules cérébrales, mais pas suffisamment pour permettre à l’ensemble du corps de  fonctionner.

Tandis que les êtres humains n’ont pas les capacités régénératrices du système nerveux central, de nombreuses espèces non-humaines, telles que les amphibiens et les poissons, peuvent réparer, régénérer et remodeler des parties importantes de leur cerveau et tronc cérébral, même après un traumatisme critique.

Si le projet ne parvient pas à ramener des morts à la vie il permettra des avancées thérapeutiques dans les troubles graves de la conscience tels que le coma et les maladies dégénératives du système nerveux central comme l’Alzheimer et la maladie de Parkinson »

Cependant comme le font remarquer nombre de neurologues  : sauver des parties du cerveau  peut s’avérer utile, mais vouloir ressusciter un cerveau entier et dans un état fonctionnel intact est à la limite de l’utopie en l’état actuel de nos connaissances…

Ceci dit, du temps que cela ne débouche pas sur un virus sournois qui réveillerait les pensionnaires du père Lachaise en le mettant de mauvaise humeurs avec une faim de loup, ça ne me pose pas de problème…

 

 

Soutenez Nopanic !

Demandez-nous !

Codes Promo

Code Promo Lyophilisé Code Promo V8 Equipment Code Promo Airsoft Opération